header banner
Default

Les premiers 1 000 jours de la vie


« On constate un effet dose, plus l’allaitement est long, plus les effets bénéfiques de l’allaitement sont importants. » Clair-Yves Boquien

Cela ne fait aucun doute, c’est bien le lait maternel qui est le meilleur allié pour la santé du bébé ! L’OMS et le Programme national nutrition santé (PNNS) recommandent d’ailleurs l’allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant. En effet, l’allaitement diminue la mortalité des enfants, en particulier dans les pays en voie de développement, mais diminue aussi le risque de développer des affections respiratoires et gastro-intestinales dans les premières semaines de vie. Pour les nouveau-nés prématurés, qui constituent une population fragile, le lait maternel est particulièrement recommandé car il diminue le risque de pathologies qui leur sont propres. Un argument supplémentaire en faveur du lait maternel est que les enfants prématurés allaités ont un meilleur score de neurodéveloppement à l’âge de 5 ans en comparaison des enfants prématurés non allaités.

De quoi est composé le lait maternel ?

VIDEO: [Bande annonce] Les 1 000 premiers jours
France Télévisions

Une maman qui allaite produit 800 mL à 1 L de lait par jour !

« Le lait maternel est très complexe ! » rappelle Clair-Yves Boquien, spécialiste du lait maternel à l’unité Phan à Nantes. Il est composé de macronutriments : protéines, lipides, glucides, mais aussi de bien d’autres molécules : des oligosaccharides, des immunoglobulines, des ARN non codants et même un microbiome (ensemble de microorganismes). Des chercheurs ont montré par exemple que des anticorps anti SARS-CoV-2 étaient présents dans le lait maternel de mamans ayant contracté le Covid-19 pendant leur grossesse ou juste avant l’accouchement. Dans le lait maternel se trouvent également des composés « indésirables », tel que l’alcool par exemple, en cas de consommation d’alcool par la mère, mais aussi potentiellement des contaminants (par exemple des micropolluants de l’environnement ou de l’alimentation), accumulés au cours du temps dans les réserves lipidiques de la mère et relargués dans le lait maternel. Quel effet cela a-t-il sur la santé de l’enfant ? Rien ne prouve à ce jour que ces contaminants puissent avoir des effets délétères sur la santé de l’enfant, mais le manque de données nous oblige à rester prudent. 

Comment l’alimentation de la mère influence-t-il la composition du lait maternel ?

VIDEO: Les 1000 premiers jours : là où tout commence
Santé publique France

« Nos travaux montrent que l’alimentation de la mère n’influe pas sur la teneur en protéines du lait maternel ; ce qui est vraiment démontré, c’est l’effet sur la composition en lipides du lait », explique Clair-Yves Boquien. La consommation de poissons gras par exemple (saumon, sardine, maquereau, etc.) augmente la teneur en oméga 3 dans le lait maternel. Il y a donc un levier pour augmenter la teneur en oméga 3 du lait maternel, qui n’est pas élevée sans supplémentation. Alors que les oméga 3 sont importants, particulièrement chez le bébé en pleine croissance, une augmentation de leur teneur dans le lait maternel ne peut donc qu’être bénéfique pour la santé du bébé. Des travaux en cours explorent l’effet de la consommation de produits Bleu-Blanc-Cœur (riches en oméga 3) sur la teneur en oméga 3 du lait maternel.

EVENEMENT - Congrès One Health - Le 9 novembre 2023 à Rennes

12e édition du congrès « One Health » organisé par Bleu-Blanc-Coeur, en lien avec INRAE et la société Valorex. Lors de cette édition 2023, l'étude clinique "Allaitement" dont l'objet est d'étudier l'impact d’une alimentation Bleu-Blanc-Cœur sur la composition du lait maternel de mamans allaitantes et sur la composition du microbiote du nouveau-né sera présentée.
 Programme

Faut-il ajouter des protéines dans le lait maternel des bébés prématurés ?

VIDEO: "Les premiers 1000 jours : Là où tout commence" (Teaser n°1)
Ensemble pour la Petite Enfance

Le lait maternel a une teneur en protéines assez faible, de l’ordre de 10 g/L en moyenne mais qui diffère de 30 à 40 % selon la mère. Le lait maternel a une teneur en protéines assez faible, de l’ordre de 10 g/L en moyenne mais qui diffère de 30 à 40 % selon la mère. Si cette concentration convient très bien aux enfants nés à terme, elle s’avère trop faible pour les bébés prématurés ; c’est pourquoi les services de néonatalogie supplémentent systématiquement le lait maternel en protéines pendant l’hospitalisation du bébé, ce que l’on appelle la « fortification », mais sans connaitre le taux réel de protéines du lait de la maman qui allaite. Or les scientifiques d’INRAE ont montré que la teneur en protéines du lait, natif ou fortifié, n’avait pas d’impact sur le neurodéveloppement de l’enfant à 2 ans, ce qui n’incite pas à vouloir connaitre la teneur en protéines avant fortification.

Le lait maternel de composition variable !

VIDEO: Les 1 000 premiers jours de bébé
Graines de savoir

Le lait maternel évolue au cours des semaines d’allaitement, par exemple sa teneur en protéines diminue au fil des jours. La composition du lait dépend de la physiologie de la mère et on constate que le lait des mères d’enfants prématurés a une teneur en protéines plus élevée que le lait des mamans d’enfants nés à terme.  Enfin, on a observé que les bébés prématurés, avec un poids de naissance élevé, recevaient de leur mère un lait moins riche en protéines, alors que les bébés avec un petit poids de naissance, reçoivent de leur mère, à l’inverse, un lait avec une plus forte teneur en protéines. Cette différence a été observée pendant les 5 premières semaines d’allaitement. « Ces observations laissent penser qu’il y a une adaptation in utero de la composition du lait maternel en fonction de la physiologie du bébé », précise Clair-Yves Boquien. Comment la glande mammaire se prépare-t-elle aux premiers jours de vie pour satisfaire les besoins de l’enfant ? C’est la question à laquelle le chercheur tente de répondre dans ses travaux actuels avec l’idée qu’il serait possible, par l’alimentation de la mère pendant la grossesse, de mieux préparer la glande mammaire à la lactation et ainsi faciliter l’allaitement après la naissance du bébé.

Préparations infantiles : en amélioration continue

VIDEO: 1000 jours - vidéo de présentation
Ensemble pour la Petite Enfance

Enfant buvant un biberon de lait

Lorsque la maman ne souhaite pas ou ne peut pas allaiter, l’alternative est de donner aux bébés des préparations infantiles. « On ne pourra jamais parfaitement imiter le lait maternel, mais on travaille avec les industriels pour leur proposer des préparations infantiles qui s’en rapprochent le plus possible », explique Clair-Yves Boquien. Ainsi dans ces préparations, au fil des recherches scientifiques, on y retrouve maintenant des oméga 3 (DHA), des probiotiques et 2 oligosaccharides du lait humain. Des travaux de recherche ont montré que la teneur en protéines des préparations infantiles est associée positivement à la croissance : les enfants qui consomment des préparations plus riches en protéines ont un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé à 18 mois. 

Les préparations infantiles hypoallergéniques, vraiment efficaces ?

VIDEO: Inégalités : est-ce que tout se joue dans les 1000 premiers jours de la vie ?
France Culture

Les chercheurs d’INRAE et de l’Inserm ont voulu établir la relation entre la consommation de préparations infantiles hypoallergéniques et les manifestations allergiques telles que l’eczéma, les sifflements respiratoires, l’asthme et les allergies alimentaires. Pour cela, ils ont suivi pendant 2 ans 15 000 enfants dans le cadre de l’étude ELFE (Étude Longitudinale Française depuis l'Enfance) conduite par l’Ined et l’Inserm. Les chercheurs ont montré que 5 % des enfants consommant à l’âge de 2 mois des préparations infantiles recevaient ces préparations dites hypoallergéniques. Pourtant, la moitié d’entre eux n’avait aucun antécédent familial d’allergie justifiant leur prescription. L’étude révèle qu’aucun effet protecteur des formules hypoallergéniques contre d’éventuelles manifestations allergiques n’a été observé comparativement aux préparations infantiles classiques. Au contraire, l’utilisation à 2 mois de préparations hypoallergéniques chez des enfants sans signe d’allergie à cet âge était associée, dans les années qui suivent, à un risque plus élevé de sifflements respiratoires et d’allergies alimentaires. En savoir plus

Le lait végétal, ce n’est pas du lait !

Elles sont de plus en plus présentes dans les rayons de nos supermarchés, les boissons végétales (« lait » d’amande, « lait » de soja, etc.). Mais elles ne sont pas du lait et ne peuvent en aucun cas remplacer le lait maternel ou le lait infantile, même celles qui sont enrichies en calcium, car elles ne répondent pas aux besoins nutritionnels des enfants de moins de 1 an.

undefined

Ouvrage

(nouvelle fenêtre)

L'alimentation des enfants racontée aux parents

Cherchant à en savoir un peu plus sur l’alimentation du bébé à l’adolescent, l’auteur a retracé l’expérience de son enfance. Il a alors passé cette trame romancée au crible de la science en allant interroger des chercheurs de différentes disciplines. Accompagné et guidé dans sa démarche par une chercheuse, il raconte ainsi cette tranche de vie qu’il livre aux apprentis parents d’aujourd’hui et de demain.

Sources


Article information

Author: Zachary Scott

Last Updated: 1702001042

Views: 1053

Rating: 4.1 / 5 (112 voted)

Reviews: 87% of readers found this page helpful

Author information

Name: Zachary Scott

Birthday: 2023-01-23

Address: 699 Sanders Rue Apt. 871, Williamchester, NJ 13903

Phone: +4755583274511450

Job: Actor

Hobby: Painting, DIY Electronics, Poker, Coffee Roasting, Photography, Tea Brewing, Archery

Introduction: My name is Zachary Scott, I am a accessible, strong-willed, dedicated, forthright, striking, proficient, rare person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.